"La tête dans les nuages, les pieds sur terre"


Projet Pèlerinage en randoline

Rocamadour-Compostelle 2010

 du samedi 22 septembre au samedi 2 octobre. 

 

Racontes-moi la randoline


De nombreuses personnes à mobilité réduite souhaitent partir vers Compostelle. Ils ont perdu un jour, par accident ou maladie, l'usage de leurs jambes, et la randonnée leur était devenue, de facto, interdite. Ce temps-là est révolu. Avec la Randoline, ils peuvent de nouveau marcher sur le chemin de Compostelle, en autonomie et liberté.

Aujourd'hui, pour que leur rêve se réalise, il faut 5 conditions : 
1) une machine sécurisée : elle existe, c'est la Randoline 
2) un chemin randolinable : c'est fait sur 80% du GR 65 et 95% du camino francés en Espagne. Pour les sections non randolinables, car trop pentues, trop étroites ou trop cabossées, on prend la petite route voisine. 
3) des âniers professionnels établis sur le chemin... 
4) des hébergements accessibles aux personnes handicapées.... 
5) des sous pour acheter les Randolines et les mettre à disposition des personnes à mobilité réduite chez les âniers du chemin de Sain Jacques de Compostelle. C'est pour cette dernière condition que nous avons besoin de vos dons.

Il faut savoir que la Randoline n'est pas un attelage. Il n'y a pas de rênes. Une personne accompagnante doit marcher à côté de l'âne, tenant la longe, et le guidant au long du chemin. 
Tous ceux qui ont fait un jour l'expérience racontent la même histoire : marcher à côté d'un petit âne qui porte les bagages ou qui tracte une Randoline est un moment extraordinaire de complicité et de bonheur partagé. 
Si cette noble tâche vous intéresse, si vous souhaitez donner de votre temps pour accompagner une personne à mobilité réduite quelques jours ou quelques semaines sur le chemin de Compostelle, faites-vous connaître.