"LA FEMME LAISSANT LA SA CRUCHE ......."  

A midi en Samarie, il fait très chaud.  Les femmes  vont chercher de l'eau tôt le matin, à la fraîche. C'est au puits qu'elles se rencontrent et qu'elles discutent.

La samaritaine, elle, se retrouve comme une "cruche" à errer toute seule à l'heure la plus chaude. Elle préfère, étant donnée sa situation, vivre dans une sorte d'isolement plutôt que de supporter les regards et les bavardages des autres.

Mais ce jour là, au bord du puits de Jacob, Jésus l'attend : "donne- moi à boire".

La femme : "Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond......"

La samaritaine rencontre Celui qui donne la vie. Quelqu'un qui l'aime et qui a brisé son isolement. Elle a rencontré le regard de Jésus, la consolation incarnée. Elle a trouvé qui adorer.

Le puits est profond, mais rien n'est impossible à Dieu. Jésus se rend assoiffé et capable d'aller au plus profond de notre être pour nous rencontrer.

"Alors la femme laissant là  sa cruche revint en ville : "venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Messie ?"

Une fois libérés, nous sommes invités à cheminer en pleine liberté avec Jésus. 

L'Esprit Saint est arrivé dans nos coeurs. Nous pouvons avancer dans la confiance. Nous avons l'ESPERANCE que rien ne pourra décevoir.

La grâce du baptême nous donne la force d'aller jusqu'au bout.

(extraits du sermon du Père Ronan de Gouvello, le 28 mars 2011)