Week-end des montgolfiades à Rocamadour. Comment s'élever au Ciel?

obélix mongolfière

26e dimanche du temps ordinaire : Ezékiel 18, 25-28, lettre de Saint Paul apôtre aux Philippiens 2,1-11, Evangile de Saint Matthieu 21, 28-32.

"Les montgolfières vues du presbytère ont de quoi donner des idées de vocation de devenir prêtre......"

Ce matin parmi les montgolfières, il y avait Obélix, le plus gros, qui semblait parmi les plus légers pour s'élever au dessus du sanctuaire.

Comment se fait-il que les plus gros pêcheurs s'élèvent les premiers? "Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean-baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n'avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru."

La vraie force d'Obélix, ce n'est pas d'être tombé dans la marmite quand il était petit. C'est d'utiliser sa taille pour s'élever. Qu'est-ce qui peut lui faire désirer le ciel, désirer atteindre cet idéal de sainteté? Si je me fais une toute petite montgolfière, et que je soigne mon habitacle à un point tel, il va m'empêcher de m'élever.

Dieu désire utiliser tout notre être. Dieu va nous sauver. Pour cela, une vertu nous est demandée aujourd'hui dans les lectures :

La seule manière de s'en sortir pour s'élever : c'est l'obéissance.

obeissance_3

Dans ce très bel hymne, Saint Paul nous dit :

"Jésus s'est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu'à mourir, et à mourir sur une croix. C'est pourquoi Dieu l'a élevé au dessus de tout...." L'obéissance, c'est ce qui nous permet de monter au ciel. Quand nous décidons nous-même de diriger notre vie, cet orgueil nous empêche de monter au ciel. Par contre dans l'humilité, si nous laissons Dieu agir pour conduire notre vie, alors Il allume les gaz pour faire monter les montgolfières. Le Christ a été élevé par Dieu grâce à son obéissance.

Une simple corde peut empêcher une montgolfière de s'élever dans le ciel.

Ceux qui ont tout misé sur le Christ ont réalisé de grandes choses.

Trois points importants sont nécéssaires pour y arriver :

- Pour obéir il faut d'abord prier, car on devient ce que l'on contemple. Contemplons Jésus obéissant jusqu'à la mort. Reprenons le chemin de la prière quotidienne. La prière du chapelet est une très belle prière qui nous permettra de contempler et de méditer les mystères de la vie de Jésus. Nous sommes bientôt en octobre, le mois du rosaire. C'est l'occasion.

- Il s'agit ensuite de laisser l'Esprit agir en nous. Et pour lui obéir, il faut lâcher les amarres qui nous retiennent encore. Il faut rompre avec le pêché. Désirons-nous nous convertir comme les publicains. Il nous arrive de faire parfois comme l'aîné des fils. Le Père Francis, vous accueille tous les jours dans sa "clinique". La confession nous permet de rompre les amarres qui nous empêchent de nous élever.

- Troisième point : il faut prendre les décisions nécessaires pour nous tourner vers Dieu afin qu'il puisse agir en nous.

Demandons cette grâce aujourd'hui, que Dieu nous élève et nous attire à lui. Amen"

 

(extraits de l'homélie du Père Ronan de Gouvello)

 

  P ère, tu n’as pas voulu la souffrance de ton Fils,
mais son obéissance à tes commandements de vie.
Apprends-moi comme Lui, à dire « oui »
à l’amour de tout homme, à l’amour des ennemis.
Apprends-moi comme Lui, à dire « oui »
à l’imprévu dans ma vie, à la nouveauté qui dérange.
Apprends-moi comme Lui, à vivre la liberté,
celle des enfants de Dieu !

Les Soeurs du Très Saint Sauveur